Le nourrisson et l’enfant

A la naissance, les nourrissons peuvent présenter divers troubles

Une mauvaise position in utéro, un accouchement difficile, trop long, trop rapide, nécessitant une césarienne, l’utilisation de forceps ou de ventouses, sont d’autant de traumatismes responsables de ces troubles.

Comme pour les adultes le thérapeute va collecter un maximum d’informations concernant le bébé, grossesse, accouchement, les troubles repérés par les parents, etc..

Un examen complet très doux permet de détecter les dysfonctions à l’origine des troubles. Par la suite l’ostéopathe procède à une série de manipulations douces et adaptées, visant à traiter ces troubles et permettre ainsi à votre bébé de retrouver un état d’équilibre optimum.img_8747-2

Quand consulter

La prise en charge par l’ostéopathe peut se faire dès la sortie de la maternité. Plus l’enfant est vu tôt, plus il sera facile pour l’ostéopathe de rétablir son équilibre

Le nombre et la durée des séances dépend de l’âge de l’enfant, des troubles qu’il présente et de ses réactions face aux manipulations. En général les bébés sont tout particulièrement réceptifs à l’ostéopathie (corps très modelable) une à deux séances suffisent. Les séances sont généralement plus courtes (environs 30 minutes)

Il arrive que les bébés pleurent au cours de la séance, mais cela ne doit pas inquiéter les parents. L’ostéopathe n’emploie que des techniques douces, indolores et adaptées.

Les indications chez le nourrisson :

  • Torticolis congénitaux (tête toujours sur le même coté.)
  • Régurgitations
  • Problèmes de succions, difficultés à téter
  • Problèmes de sommeil
  • Plagiocéphalie (crâne plat)img_8727
  • Otites, rhinites et bronchiolites à répétitions
  • Naissance difficile, longue aux forceps, par césarienne, par ventouse
  • Cordon ombilical enroulé autour du cou
  • Grossesse multiple
  • Présentation par le siège, face ou front
  • Malposition des pieds et troubles de la marche
  • Positions accentué : bébé raide, les bras et les mains crispées, se cambre souvent en arrière…

Cette liste est non exhaustive, mais permet de vous donner une indication à savoir quand consulter. Si l’un ou plusieurs de ces cas de figure se présentent, il est conseillé de consulter un ostéopathe.

Une fois le bilan établi et le nourrisson équilibré, un suivi régulier est préconisé afin de s’assurer qu’aucune tension n’entrave le bon développement de l’enfant.

Il est conseillé de consulter avant chaque période clé du développement de l’enfant : acquisition de la tête (2 à 3 mois), acquisition de la station assise (6 à 7 mois), acquisition de la marche (12 à 14 mois).

De plus, en grandissant, notamment au cours de l’apprentissage de la marche (chute à répétition), lors de la première activité physique, puis lors des poussées de croissance et de l’adolescence, le corps de votre enfant subi de grandes modifications. Il est donc conseillé de faire un bilan régulièrement pour s’assurer que votre enfant grandi dans un corps en parfait équilibre.

Les indications chez l’enfant :

  • dsc_0313Maux de tête
  • Maux de ventre
  • Mal de dos
  • Irritabilité
  • Troubles du sommeil
  • Troubles de la concentration
  • Mauvaise posture à la marche
  • Scoliose
  • Affections ORL à répétition
  • Port d’un appareil d’occlusodontie
  • Port de semelles orthopédiques
  • Troubles du développement psychomoteur
  • Après une chute, une intervention chirurgicale, une entorse

 

Une consultation ostéopathique ne remplace pas la consultation du pédiatre. En cas de traumatisme ou de suspicion de maladie aigue (virale, bactérienne, fongique), il est nécessaire de consulter votre pédiatre en première intention.